galeries

nous contacter

info@ledeltaplane.ch

Ledeltaplane.ch

Case postale 109

2853 Courfaivre

tél : 0041 79 342 11 04

ECOLE DE DELTAPLANE

VOL BIPLACE

DEMO TEAM

 

qui est en ligne ?

Nous avons 12 invités en ligne

problème d'affichage ?

Si des problème d'affichage survienne

avec internet explorer :

télécharger la dernière version ici

 

Si des problème d'affichage survienne

avec firefox  :

 

télécharger la dernière version ici

EVENEMENT

CHAMPIONNAT SUISSE

2014 DANS LE JURA !

 

SCHWEIZER

MEISTERCHAFT

2014 IM JURA

SITE INTERNET

SMARTBOX

Vous avez une
Smartbox?

Ecrivez directement à:

smartbox@ledeltaplane.ch

Les ecoles de Suisse

SUR LA TOILE

 

 

Le vol
Écrit par pierro   

LE VOL :

Le vol en delta prend différentes formes, suivant les conditions météorologiques du jour et le niveau du pilote. Il n'existe pas deux pilotes ayant exactement le même niveau, ni deux journées avec les mêmes conditions. Cependant on peut différencier trois types de vol :


LE VOL "BALISTIQUE"

Le vol balistique n'est ni plus ni moins que le chemin le plus court menant du décollage à l'atterrissage. Conditions météorologiques très calmes, peu de vent, ce sont les conditions pour les premiers grands vols. Ceux-ci se pratiquent souvent le matin quand le soleil ne chauffe pas beaucoup (pas de thermique) et que le vent n'est pas encore bien établi.

Il est déjà possible de bien s'amuser en vol balistique et de s'entraîner à faire des décrochages, des 360 ° bien engagés, ainsi que tous les exercices nécessaires à l'obtention du brevet.


LE VOL EN "SOARING"

Le vol en soaring, ou vol dynamique, permet de faire de jolis vols, souvent de plus d'une heure et au-dessus de la même montagne ou de la même crête de montagne. Le principe est simple, le vent souffle assez fort (minimum 15 km/h) et surtout il souffle face à la pente.

Que se passe-t-il donc? Le vent souffle face à la pente et remonte le long de celle-ci pour pouvoir la franchir par-dessus et redescendre de l'autre coté. Suivant la journée, tu peux monter de quelques dizaines, jusqu'à quelques centaines de mètres au-dessus de la crête en profitant de cette ascension.

Dès lors, il est possible de faire des aller-retours le long de la crête autant de fois que le pilote le désire, pour profiter du paysage et des sensations de vol. Certains utilise les ascendances dynamiques pour monter bien haut au dessus de la crête, envoyer quelques loopings et wing-over. puis remonter la pente et recommencer de plus belle.


LE VOL THERMIQUE

Nous y voilà, le must du vol libre, mais aussi le plus technique et le plus difficile, le vol en thermique. Il faut d'abord comprendre ce qu'est un thermique et comment il se forme :

Le thermique est une masse d'air chaud qui s'élève dans une masse d'air plus froide. Il se forme grâce à l'action du soleil qui chauffe le sol, et le sol transmet cette chaleur à l'air environnant.

Le mécanisme exact du déclenchement d'un thermique est très compliqué, je ne vais donc pas plus approfondir, ce qu'il faut retenir, c'est qu'un thermique, ça monte !!

Donc, tu es en l'air, il n'y a pas trop de vent, et le soleil chauffe le sol.

Tu rencontres tout d'un coup une turbulence qui balance l'aile d'un coté ou de l'autre, c'est probablement un thermique et il faut rentrer dedans !!

Tu tournes donc, dans un sens ou dans l'autre, tu sens que tu commences à bien monter, ton variomètre électronique chante joyeusement ses biip biip biip, et tu vois le sol s'éloigner.

Tu continues toujours de faire des 360° en restant le plus possible au milieu du thermique, et avec un peu de chance, tu arrives sous le nuage que tu voyais depuis le décollage.

Ça y est, tu es sous le nuage ! Imaginons qu'aujourd'hui, le "plafond" (partie la plus basse d'un nuage) est à 2500m. tu as le monde à tes pieds, et tu observes les conditions : le but est maintenant de rester haut pour trouver des thermiques faciles et pouvoir voler loin, tu pars donc pour une transition entre deux thermiques et, suivant les masses d'air que tu vas traverser, tu vas perdre plus ou moins d'altitude, mais tu pourras remonter dans le prochain thermique pour aller toujours plus loin !

Le record du monde de distance en vol thermique est d'environ 700 km... en une dizaine d'heures !! Joli petit voyage et surtout aucun embouteillage !!!